Sept options en vue d’un accord de partenariat concernant « Afrique Médiation Info » et/ou les Sessions euro-africaines de la médiation et du changement (SEAM)

Contexte :
En 2019, les sessions euro-africaines de la médiation et du changement (SEAM2019) ont réuni quelque 500 participants au cours de cinq colloques à Abidjan et un colloque en France, en vue de favoriser les enrichissements mutuels entre médiateurs européens et africains.
Elles se sont poursuivies à l’université de Lomé par une présentation sur l’avenir de la médiation dans l’espace Ohada, donnée à l’occasion de la finale du concours de plaidoirie Génies en herbe. A cette occasion une semaine exaltante avait été prévue à Aného en avril 2020 sur le thème de la médiation foncière, au cours de laquelle des démonstrations de médiation traditionnelle africaine et classique européenne devaient être présentées.
Le confinement fut la cause immédiate du report sine die de cette rencontre, quant-à la cause profonde, elle se situe probablement dans le temps long de la transformation intérieure.
Un an de maturation a permis de faire émerger le concept des sessions euro-africaines de la médiation et du changement 2021, sous forme d’une vidéoconférence le 19 de chaque mois, avec un point d’orgue en octobre, pendant la semaine mondiale de la médiation, et un thème d’actualité que nous aborderons progressivement au fil des années :
Sessions euro-africaines de la médiation et du changement (SEAM 2021) pour nous enrichir mutuellement pour apprendre à médier le conflit qui oppose la nature et l’espère humaine.

En quelques jours, des conférenciers de tout niveau se sont proposés, et le programme des sessions 2021 est déjà bien avancé, comme indiqué ci-dessous, et il se consolide en continu :

  • 09h00-09h20 : éveil corporel [1], émotionnel [2] et relationnel [3], introduction ;
  • 09h20-09h40 : 1er orateur ;
  • 09h40-10h00 : 2ème orateur ;
  • 10h00-10h20 : mise en scène d’une médiation et échanges avec la salle ;
  • 10h20-10h40 : ateliers en petites salles animés par les sponsors et partenaires
  • 10h40-11h00 : conclusions et annonce des prochaines sessions

Depuis son origine en 2018 [4], la société energeTIC [5] porte la responsabilité des SEAM, avec son dirigeant Alain Ducass [6], « jeune » médiateur, administrateur du Conseil international de la médiation, et rédacteur en chef d’Afrique Médiation Info. Cette lettre d’information trimestrielle collecte des informations sur la médiation en Afrique et les diffuse sous forme de brèves assorties d’un lien hypertexte permettant d’approfondir l’information.
Faisant sien le proverbe africain, « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », energeTIC cherche actuellement des partenaires pour que les SEAM atteignent leur objectif d’une fertilisation croisée entre médiateurs européens et africains.
Ce partenariat non-exclusif peut intégrer tout ou partie des clauses suivantes, sous leur forme ci-dessous, ou sous une forme modifiée, sans préjudice d’autres clauses possibles :

  1. Clause de partenariat complet
    Les deux parties s’entendent pour préparer, animer et développer les SEAM. Elles y consacrent chacune deux à trois jours par mois et s’efforcent de se coordonner.  Elles sont présentées comme co-organisateurs à égalité et partagent les efforts et les bénéfices éventuels.
  1. Clause de partenariat simple :
    « Le partenaire » autorise energeTIC à indiquer sur les documents du SEAM qu’elles sont « menées en partenariat avec « Le partenaire »,
    energeTIC s’engage à évoquer le partenariat dans tous les documents du SEAM, avec le logo et un lien sur le site du partenaire.
    « Le partenaire » s’engage à informer ses contacts de l’existence des SEAM, lors d’un message spécifique ou dans sa communication habituelle.
  1. Clause de montage d’une session conjointe
    Les deux parties s’entendent pour concevoir une session commune, ouverte gratuitement aux médiateurs européens et africains, en s’inspirant du modèle-type proposé, dans lesquelles le partenaire interviendra. Ils se coordonneront sur la date, son contenu et la diffusion.
  1. Clause d’annonceur
    « Le partenaire » souhaite valoriser son image et transmettre des messages aux médiateurs européens et africains participants aux SEAM ou abonnés à Afrique Médiation Info.
    A l’occasion d’une ou plusieurs sessions, energeTIC invite les participants avant et après la session à rejoindre une conférence de 20 mn animée par « Le partenaire », où il pourra annoncer son offre et transmettre ses messages aux participants. Une fois la session terminée, energeTIC fournira au partenaire la liste des invités avec leur adresse électronique.
    Il communique son logo et des messages périodiques à energeTIC qui les intégrera dans la lettre Afrique Médiation Info.
    « Le partenaire » versera à energeTIC une somme de 200 € par session, ou 1500 € pour l’ensemble des sessions de l’année 2021.
  1. Clause de co-édition d’Afrique Médiation Info
    energeTIC édite une lettre trimestrielle Afrique Médiation Info.
    « Le partenaire » souhaite devenir coéditeur cette revue en s’engageant à apporter mensuellement des informations qui le concernent et à diffuser la lettre auprès de son public.
    energeTIC s’engage à l’indiquer en tête de la lettre
    Les deux parties s’engagent à coopérer pour sa rédaction, sa relecture et sa diffusion.
  1. Clause de promotion
    energeTIC édite une lettre trimestrielle Afrique Médiation Info.
    « Le partenaire » souhaite valoriser son image et transmettre quelques messages dans cette revue. Il communique son logo et des messages périodiques à energeTIC qui les intégrera dans la lettre. Il adresse une liste de destinataires à energeTIC qui leur adressera la revue trimestrielle.
  1. Clause de sponsoring
    En vue de favoriser l’objectif final des sessions, à savoir la réconciliation de la nature et de l’espèce humaine, et/ou son objectif intermédiaire de partages entre médiateurs européens et africains, et/ou un objectif spécifique défini en commun, le partenaire apporte une somme d’un montant à préciser.
    EnergeTIC s’engage en contrepartie à mobiliser des forces définies en commun au service des objectifs choisis, pendant un temps convenu.

[1] A l’instar de nombreux thérapeutes qui travaillent sur le corps (Vittoz, Do-In, Qi-Gong, Focusing, etc.), David Berceli considère que les conflits laissent des traces somatiques sur lesquelles il est possible de travailler pour rendre les parties et le médiateur, plus réceptifs à une médiation.
[2] Des méthodes comme le Vittoz ou le Focusing mais aussi les pratiques de team building incitent à  l’accueil des sensations et des émotions.
[3] Comme en animation de groupe, chaque session débutera par un temps permettant aux participants de se découvrir les uns les autres, sous un angle inhabituel, notamment via le chat.
[4] L’idée des sessions est née lors d’une formation à IFOMENE, un étonnement a jailli du fait que les principales techniques de médiations enseignées provenaient des Etats-Unis, en oubliant totalement l’expérience séculaire de la médiation traditionnelle africaine.
[5] https://energeTIC.fr
[6] Contact : alain.ducass@energeTIC.fr +336 8546 1982 ; Cf. interview à RTI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *