La session du 19 février 2022 a porté sur la médiation humanitaire et la médiation électorale

Les participants sont accueillis par Salomon Kotro, comme s’ils arrivaient dans son village de Sangha en République Centrafricaine.

Nous sommes ensuite transportés à Genève où Janie Bugnion présente la médiation
humanitaire menée par le Comité International de la Croix Rouge (CICR)
entre les représentants du gouvernement fédéral yougoslaves et ceux de Croatie
après la chute de Vukovar en 1991. Cf son article et voir le diaporama in fine.

Salomon Kotro expose ensuite les vertus de la médiation électorale pour prévenir les conflits et il exprime son désir qu’elle soit explicitement prévue dans les codes électoraux africains.

Après un regard réflexif posé par chacun sur ses propres conflits,  nous partons enfin virtuellement à Ngozi au Burundi où nous revivons en improvisation théâtrale, la médiation post conflit qui s’est tenue entre hutus et tutsis après le 1er accord d’Arusha. Les négociateurs arrivent avec leurs gardes du corps armés. La très vive tension est un peu apaisée par l’exercice de sophrologie proposé par Elisabeth Saccani. Chacun s’exprime en prenant le rôle d’un leader hutu réclamant la justice, de la maman d’un tutsi marié à une hutu, de l’instituteur, d’un médiateur. A la fin, chacun partage ses apprentissages, très riches…

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Download [1.31 MB]